L’Adircaf soutient le Directeur de la Caf de Vendée

Communiqué commun de l’Association des Directeurs de CAF (ADIRCAF),
de l’Association des Directeurs des Caisses d’Assurance Maladie (ADCAM),
de l’Association des Directeurs de CARSAT et de CGSS
et de l’Association des Directeurs d’URSSAF (ANDUR)

 

Le Conseil d’administration de la Caf de Vendée qui s’est réuni le 23 juin a finalement voté à la majorité le mandat permettant au Président d’engager la procédure de licenciement à l’encontre du Directeur, Nicolas Flamand.
Aussi, et en écho au communiqué que nos quatre associations de Directeurs d’organismes de Sécurité sociale avaient préalablement adressé le 19 juin dernier à la Direction de la Sécurité sociale, nous demandons :
– d’invalider cette décision du Conseil d’administration, inadmissible au regard des éléments factuels relatés,
– de suspendre ce Conseil d’administration qui par ses dysfonctionnements met en péril la mission de service public de la Caf.

Ce, de façon à mettre fin à une situation d’extrême tension préjudiciable à la santé de l’équipe de direction et au bon fonctionnement de cet organisme.

Elisabeth Bastid,
Présidente de l’ADIRCAF

Jean-Claude Barbot,
Président de l’ADCAM

Maria Doumeingts,
Présidente de l’Association des Directeurs de CARSAT et des CGSS

François Coullet,
Président de l’ANDUR

CA du 20 novembre

Les membres du CA ont élu un nouveau bureau.

Présidente : Elisabeth BASTID

Vice-Présidents : Chantal REMY, Jean-Marie PEPERS

Secrétaire : Bertrand PERRIOT-BOCQUEL

Secrétaire-adjointe : Gaëlle GAUTRONNEAU

Trésorier : Jean-Marc BAUDEZ

Trésorière-adjointe : Marie-Claire LAURENT-SANNA

Le CA a également décidé de poursuivre la réflexion sur la thématique suivante : « Quel réseau demain pour nous permettre d’agir en cohérence avec nos missions et nos responsabilités ? ».

Les adhérents seront prochainement sollicités.

Par ailleurs, une journée d’études devrait être proposée début juin en lien avec l’EN3S.

 

Journée d’études Adircaf / En3s

L’Adircaf a organisé une journée d’études en lien avec l’En3s le 6 juin dernier intitulée : « Les allocations Familiales, un réseau en reconfiguration, un management à réinventer ? ».

Retrouvez les supports présentés lors de cette journée dans la partie privée du blog.

Nouvelle Convention d’Objectifs et de Gestion de la branche Famille : les Directeurs volontaires mais inquiets

La Convention d’Objectifs et de Gestion, pour la période 2013-2017, a été signée le 16 juillet dernier entre l’État et la Cnaf.

Le texte, approuvé par le Conseil d’Administration et la Direction de la Cnaf, est le résultat d’un compromis entre les demandes de l’État et les besoins exprimés par la branche Famille.

L’Association des Directeurs de Caf se félicite de voir, pour la prochaine période, de nouvelles ambitions attendues de leurs organismes, notamment au travers des objectifs de la politique en faveur de la petite enfance ou de la parentalité, la confirmation d’orientations fortes déjà engagées dans la COG précédente, telles que la mise en œuvre de « parcours » définis selon les difficultés rencontrées par les allocataires.

Cette COG comporte cependant un volet sur les moyens de gestion attribués pour les 5 prochaines années qui amène aujourd’hui l’ADIRCAF à alerter les Pouvoirs Publics, comme elle l’avait déjà fait en novembre 2012, sur les risques importants que fait courir au Réseau le niveau des économies attendues :

  • malgré la création temporaire de 700 emplois en 2013-2014, dont 500 emplois d’avenir, les effectifs connaîtront, en fin de COG,  une réduction  de 1 000 emplois, voire 1 300, c’est-à-dire plus de 3  % des personnels présents fin 2012. Soit une suppression de 1 700 à 2 000 emplois sur la durée de la COG.

Depuis plus de 2 ans les Caisses d’Allocations Familiales connaissent des écoulements de charge difficiles sans précédent. Ainsi, en janvier 2013 le retard moyen de l’ensemble des caisses avoisinait les 10 jours et plus du tiers des dossiers non traités avaient plusieurs semaines de retard. Les populations servies, en cette période de crise économique, attendent un traitement et un paiement rapide de leurs dossiers, en particulier pour les bénéficiaires de minima sociaux. On sait aussi que cette crise demandera du temps pour se résorber,

  • à cela s’ajoute une réduction des frais de fonctionnement de 15 %, sans revalorisation liée à l’inflation, d’ici 2017.

Le coût moyen de gestion des Caf est de 2,6 %, chiffre très bas, qui démontre que la gestion des moyens est rigoureuse, et qu’il sera très difficile de repousser encore les limites sans une prise de risque important, aussi bien sur la qualité du service que sur la santé de nos collaborateurs.

L’ADIRCAF sera particulièrement attentive à ce que la mission IGS IGF, conduite au 1er semestre 2015, joue effectivement son rôle d’analyse de la situation réelle du réseau, avant de valider la mise en œuvre des réductions d’effectifs.

 

L’ADIRCAF sera tout autant attentive sur les mesures de simplification pour lesquelles l’État s’est engagé.

La complexité de la législation, entraîne la complexité du système d’information, la complexité des informations et des explications apportées à l’allocataire, la génération d’indus, et, bien entendu, l’incompréhension des allocataires. Le respect de cet engagement par l’État est non seulement fortement attendu par les Directeurs, mais cette simplification doit être massive et rapide.

 

Les mois qui s’annoncent seront difficiles, mais sans ces mesures, les directeurs ne peuvent garantir le maintien d’un bon niveau de service aux allocataires et de conditions de travail satisfaisantes pour les personnels.

 

 

 

 

 

Une extraordinaire AG le 19 juin 2013

L’Assemblée Générale du 19 juin à Sochaux a connu une participation massive avec la présence de 48 participants (et 8 pouvoirs), ce qui est significatif de la forte représentation des Directeurs.

L’AG ordinaire a porté sur le bilan de l’année écoulée et le rapport financier. Les orientations ont été définies pour l’année à venir, à savoir :

– la réflexion sur l’entreprise en réseau, avec la mise en place d’une journée d’étude et de réflexion organisée sur Paris,

– la poursuite des travaux engagés sur le statut de directeur et sa responsabilité, avec un rapprochement avec l’ADCAM et des échanges réguliers avec la CNAF.

L’Assemblée extraordinaire  a permis de valider les modifications de statut de l’association.

Les PV sont disponibles dans l’espace membres.

Le prochain CA aura lieu le 3 octobre 2013 en fin de journée à Paris.